Connexion

Se rappeler de moi

Observance des traitements par les malades chroniques : position commune [im]Patients, Chroniques & Associés, Le CISS, Coopération Patients

Une question complexe à laquelle le déremboursement en fonction de la non-observance apporte une réponse simpliste et dangereuse

La tentation est grande de répondre par la punition aux difficultés rencontrées par les malades chroniques à s’inscrire durablement dans un parcours de soins – que l’on range bien imprudemment sous le vocable de « non observance » – comme l’a récemment montré le cas des appareils de pression positive continue dans le traitement de certaines formes d’apnée du sommeil. A rebours de cette vision simpliste, il est urgent que soit menée une réflexion de fond sur les obstacles que rencontrent les personnes atteintes de maladies chroniques dans leurs efforts pour préserver leur santé tout en maintenant une qualité de vie qu’ils considèrent acceptable.

C’est l’objet de la prise de position publique des collectifs et associations [im]Patients, Chroniques & Associés, Le CISS (Collectif interassociatif sur la santé) et Coopération Patients dans le cadre de la discussion à venir du projet de loi de santé dit Touraine : retrouvez ici le communiqué commun publié le 18 février.

A cette occasion, ces trois organisations diffusent également un premier document commun de positionnement sur les enjeux liés à l’observance des traitements dans le contexte de la maladie au long cours ainsi qu’aux besoin d’accompagnement des personnes concernées dans leurs parcours de soins et de santé : Position commune Observance ICA, Le CISS, Coopération Patients (18 février 2015)