Le désengagement de l’Etat en matière de santé s’accentue. Et les choix ministériels pour l’année 2014 le confirment. Dans un communiqué, la Société française de santé publique (SFSP) s’alarme de ces restrictions, notamment en matière de prévention.